Vingt-cinq détenus sont morts carbonisés jeudi à l'aube dans une prison située à 180 km de Belo-Horizonte au sud-est du Brésil au cours d'une rixe où certains d'entre eux ont mis le feu à des matelas déclenchant un incendie.

Un groupe de détenus a réussi à s'échapper de l'un des bâtiments de la prison publique de Ponte Nova avant de pénétrer dans une autre aile de la maison d'arrêt et de s'attaquer à un groupe rival, mettant le feu aux matelas dans les cellules. La police a utilisé un camion-citerne et des bombes lacrymogènes pour mettre fin à la bagarre.

Selon la direction de la prison, aucun détenu ne s'est évadé. Le commissaire de Ponte Nova, Luis Carlos Chartume, a déclaré que le pénitencier d'une capacité de 87 détenus en abritait 175. L'incendie a ravagé entièrement l'étage supérieur du bâtiment envahi par les détenus. Une équipe de médecins légistes de Belo-Horizonte devait arriver à Ponte Nova pour identifier les corps des victimes grâce à des prélèvements d'ADN et leur dentition.

Retour à l'accueil