Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Brésil Ceara Fortaleza

Le Brésil autorise la recherche sur embryons

 

 La plus haute cour de justice du Brésil a autorisé jeudi la recherche à partir de cellules souches d'embryons humains, à l'issue d'une longue bataille avec la puissante Eglise catholique.

Une courte majorité de six juges sur les onze composant le Tribunal suprême fédéral (STF) a confirmé la constitutionnalité d'une loi de 2005 sur la biosécurité. Cette décision a été considérée par plusieurs juges comme une des plus importantes de l'histoire judiciaire du pays. Il a fallu trois mois aux juges pour se prononcer sur une demande d'inconstitutionnalité présentée par un ancien procureur général faisant valoir que la loi était contraire au droit à la vie garantie par la constitution.

Les cellules souches humaines font l'objet de nombreuses recherches médicales avec l'espoir de traiter des maladies dégénératives comme celle de Parkinson ou de créer de toute pièce des tissus et organes. Mais les opposants à ce type de recherches, en tête l'Eglise catholique, arguent qu'un embryon est déjà un être humain. "Un embryon n'est pas un groupe de cellules mais un individu appartenant à l'espèce humaine", a affirmé le président de la Conférence épiscopale brésilienne, Geraldo Agnelo.

Le haut dignitaire catholique a estimé qu'il fallait encore poursuivre les recherches pour trouver des traitements "correspondant à la dignité humaine et à la valeur inviolable de l'existence". Mais le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a défendu les expériences scientifiques réalisées à partir d'embryons humains. "Je crois que le monde ne peut se passer de connaissances scientifiques qui peuvent épargner à l'humanité de nombreux maux", a-t-il dit. Son ministre de la Santé, José Gomes Temporao, a soutenu avec encore plus de force la loi de 2005, en affirmant que si ces recherches étaient interdites, "nous entrerions dans une période de grave recul, de ténèbres". (belga)

30/05/08 08h56

Commentaires