Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Brésil Ceara Fortaleza

L'Amazonie "mise à prix" pour 50 milliards de dollars

Les services brésiliens de renseignement ont décidé de lancer une enquête sur un homme d'affaires suédois, Johan Eliasch, qui aurait mis l'Amazonie à prix pour 50 milliards de dollars, rapporte le journal O Globo de lundi.

"M. Eliasch a suggéré en 2006 et en 2007 à des hommes d'affaires d'acheter des parcelles de terre en Amazonie, affirmant qu'il faudrait 'seulement' 50 milliards de dollars pour acquérir toute la forêt amazonienne", a rapporté le quotidien carioca, citant l'Agence brésilienne de renseignement (Abin)

L'Abin a transmis ses informations au ministère de la Justice et à la Police Fédérale. Le nouveau ministre brésilien de l'Environnement, Carlos Minc, s'est dit "choqué" par la nouvelle et a d'ores et déjà affirmé qu'il ordonnerait l'ouverture d'une enquête dès qu'il prendra officiellement ses fonctions, mardi.

Environnement

Johan Eliasch, propriétaire de l'équipementier sportif Head, est également conseiller à l'environnement du Premier ministre britannique Gordon Brown, selon O Globo. Le Suédois est aussi l'un des fondateurs de l'organisation non gouvernementale de protection des forêts tropicales Cool Earth.

D'après le journal brésilien, Cool Earth fait déjà l'objet d'une enquête pour l'achat présumé de 160.000 hectares dans l'Etat amazonien du Mato Grosso, dans le centre-ouest du pays. Les agents brésiliens ont fait le rapprochement entre ces achats de terres et des déclarations récentes d'hommes politiques britanniques sur la nécessité de protéger l'Amazonie.

"Les Anglais ont une fois de plus privilégié la préservation de l'environnement au détriment de la souveraineté nationale. Ils partent du principe que des pays comme le Brésil ne sont pas capables de protéger leurs forêts", ont souligné les services brésiliens de renseignement dans leur rapport sur Cool Earth.

Commentaires