Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Brésil Ceara Fortaleza

Des jeunes Brésiliens exécutés avec la complicité de militaires

Les forces de l'ordre de Rio de Janeiro étaient éclaboussées ce lundi par un nouveau scandale après que onze militaires ont été accusés d'avoir "vendu" trois jeunes d'une favela de Rio de Janeiro à des trafiquants d'une communauté rivale qui les ont ensuite exécutés. La justice devait placer en détention provisoire pour 30 jours sept soldats, trois sergents et un officier sous l'accusation d'homicide, a indiqué une porte-parole de la Police civile de Rio.

 

Les corps des trois jeunes de 24, 19 et 17 ans ont été retrouvés dimanche matin dans la décharge publique de Gramacho, dans le quartier de Duque de Caxias (nord de la ville). Selon l'Institut médico-légal local, les deux plus âgés ont été exécutés de plus de 20 balles chacun, la plupart dans la tête.

 

Les trois jeunes, deux étudiants et un ouvrier n'ayant apparemment aucun lien avec le crime organisé, ont été violemment pris à partie par une dizaine de soldats, tôt samedi matin, dans la favela Morro da Providência, dans le centre de Rio, selon des témoins cités ce lundi par le journal O Globo. Après une arrestation musclée, ils ont été emmenés dans une caserne, puis au Morro da Mineira, une favela dominée par des trafiquants rivaux de ceux de Providência.

 

Un habitant du Morro da Mineira a révélé au journal carioca avoir vu des militaires arriver avec trois jeunes dans un camion de l'armée. Selon cet habitant, ils les auraient ensuite livrés à un groupe de trafiquants qui les attendaient. "Je peux affirmer que les victimes ont été livrées par des militaires à des trafiquants du Morro da Mineira", a déclaré à O Globo le commissaire Ricardo Dominguez, chargé de l'enquête.

 

L'affaire a provoqué la fureur des habitants de Providência, qui ont manifesté tout au long du week-end, parfois violemment. Une centaine de personnes se sont réunies dimanche devant la caserne de Santo Cristo, où avaient été emmenées les victimes avant d'être livrées aux trafiquants de Mineira. Certaines ont jeté des pierres sur les soldats.

 

Armés de pierres, de briques et de barres de bois, un groupe d'habitants de Providência a également attaqué dimanche des militaires dans la favela. Selon O Globo, deux habitants ont été blessés samedi par des éclats de projectiles lors d'un affrontement.

 

La Police Militaire a occupé dimanche la partie haute de la favela pour empêcher de nouveaux affrontements et une centaine de policiers étaient encore présents ce lundi.

 

L'armée brésilienne occupe le Morro da Providência depuis décembre 2007, officiellement pour assurer la protection d'un projet d'urbanisation. Mais des militaires ont été accusés de recevoir de l'argent des trafiquants pour fermer les yeux sur les activités criminelles conduites dans la favela.

 

(belga/7sur7) 16/06/08 18h54

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires