Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Brésil Ceara Fortaleza

En Amazonie, 15% des terres sont inconnues des autorités brésiliennes

belga/7sur7

Les autorités brésiliennes ignorent complètement ce qui se passe dans 15% de l'Amazonie, un territoire équivalent à deux fois l'Allemagne, révèle une étude officielle publiée vendredi par le journal Folha de Sao Paulo. Ces 710.250 km² disséminés dans huit Etats du nord et du centre du Brésil ne sont pas enregistrés par l'Institut national de colonisation et réforme agraire (Incra), et n'ont donc pas de propriétaire reconnu, selon cette étude de l'Incra.

 

Les autorités brésiliennes ne savent pas si ces terres appartiennent à des producteurs ruraux ou si elles sont illégalement exploitées, et elles ignorent également ce qui y est produit, planté ou déboisé. La plus grande partie de ces terres "inconnues" se trouvent dans le Para, où 288.650 km², soit 23% de la superficie totale de l'Etat, n'ont pas de propriétaire officiel. Dans l'Amazonas, le plus grand Etat du Brésil, 141.825 km² de terres sont dans ce même cas.

 

L'Etat amazonien le plus touché par ce phénomène est Rondonia, où 89.370 km² de terres, soit 37% de sa superficie totale, ne sont pas enregistrés à l'Incra. Roraima arrive en deuxième position avec 29%, et Amapa est le troisième de ce classement avec 25%. La forêt amazonienne s'étend au total sur plus de 5 millions de km². Les autorités brésiliennes souhaitent régulariser au moins 200.000 km² de terres d'ici la fin de l'année.

 

"L'idée est de tracer un plan de régularisation pour les cinq ou six prochaines années", a expliqué à Folha le président de l'Incra, Rolf Hackbart. "Toutefois, pour mener ce projet à terme, nous aurons besoin de plus de moyens", a-t-il prévenu. Considérée comme "le poumon vert" de la planète, l'Amazonie est gérée par une multitude d'organismes officiels différents. Les quatre principaux sont l'Incra, le ministère brésilien de l'Environnement, le gouvernement de l'Amazonas et la Fondation nationale des indiens (Funai).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires