Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Brésil Ceara Fortaleza

Que fera le Brésil de son nouvel or noir ?

À un moment où la plupart des pays occidentaux vivent la grogne de la hausse des prix à la pompe, le Brésil débat actuellement de son avenir comme géant du pétrole après la localisation à 250 kilomètres au large des côtes du pays de gisements pétrolifères considérés comme les plus importants à avoir été découverts depuis 30 ans.

Les huit gisements trouvés par Petrobras (Tupi, Carioca, Jupiter, Guara, Iara, Bem-Te-Vi, Caramba et Parati) font saliver en raison des premières évaluations qui indiquent que ceux-ci pourraient contenir entre 50 et 110 millions de barils. Par comparaison, les réserves trouvées au Venezuela, aux États-Unis et au Canada étaient respectivement de 87 milliards, 29,4 milliards et 27,6 milliards de barils à la fin de 2007, selon le département américain de l'Énergie. Que fera Lula?

Si le président Lula a déclaré vouloir utiliser cette manne pour éradiquer la pauvreté, les spéculations vont bon train sur les règles financières qui seront mises en place pour l’exploitation des réserves de pétrole. Chose certaine, le système actuel des concessions qui oblige les entreprises à verser des redevances très faibles à l'État sera transformé.

Mais que fera président Lula qui a ordonné la suspension de toutes les enchères pour les nouvelles concessions de la zone «pré-sel», appelée ainsi en raison de la couche de sel de 2000 mètres qui recouvre les gisements enfouis à près de 7000 mètres sous le niveau de la mer?

Selon les rumeurs, la sortie cette semaine du rapport de la commission interministérielle chargée d’étudier toutes les hypothèses d’exploitation précèdera l’annonce que fera sous peu le gouvernement brésilien de la possible formation d'une compagnie pétrolière nationale qui pourrait détenir 100% des réserves de pétrole contenues dans les gisements.

 

http://argent.canoe.com/lca/infos/international/archives/2008/09/20080924-170600.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires