BRASILIA, 19 sept 2006 (AFP) - La coalition d'opposition soutenant la candidature à la présidence de Geraldo Alckmin a introduit lundi un recours demandant que la justice électorale déclare inéligible le président Luiz Inacio Lula da Silva, pour avoir "bénéficié d'actes d'abus de pouvoir".

 

La demande a été déposée auprès du tribunal supérieur électoral (TSE) après l'arrestation à la fin de la semaine dernière de deux personnes en possession d'une importante somme d'argent, destinée selon la police à l'achat de documents compromettants pour les dirigeants de l'opposition.

 

L'une d'elles a affirmé que l'opération avait été montée par le Parti des Travailleurs (PT, gauche) au pouvoir.

 

La coalition "Pour un Brésil décent" a demandé l'ouverture d'une enquête contre le président Lula, mais aussi le ministre de la Justice Marcio Thomaz Bastos, le président du PT Ricardo Berzoini, le conseiller de Lula Freud Godoy, qui a démissionné lundi de ses fonctions après que son nom eut été cité dans l'affaire et les deux hommes arrêtés.

 

Selon la requête, dont l'AFP a obtenu une copie, le comportement de toutes les personnes impliquées s'apparente à "des conduites passibles d'être considérées comme un abus de pouvoir politique et économique".

 

Le ministre de la Justice est notamment soupçonné d'avoir laissé transmettre aux médias des documents supposés compromettants pour l'ancien ministre de la Santé José Serra (1998-2002), candidat de l'opposition au poste de gouverneur de l'Etat de Sao Paulo.

 

L'oppposition réclame ainsi "que soient déclarés inéligibles les accusés et que leur inscription comme candidat soit annulée pour abus de pouvoir".

 

Les accusés se voient prier de présenter leur défense dans les cinq jours, alors que les élections générales se tiennent le 1er octobre.

 

Selon des sources du tribunal, la cour pourrait rapidement donner un avis sur la recevabilité de la requête présentée en urgence ce qui ne signifie pas que le TSE se prononcera avant les élections.

 

Retour à l'accueil